Les groupes d’échanges de Terres en villes sont organisés à la demande des membres pour répondre à une préoccupation locale. Moments de rencontre et de débats, ils visent à apporter des éléments de compréhension et d’aide à la décision par la remontée de bonnes pratiques identifiées au sein du réseau ou auprès de partenaires.

L’équipe technique de Terres en villes a été saisie par un membre du réseau souhaitant connaître des expériences d’autres membres autour de la gestion quantitative de l’eau en concertation avec le monde agricole. Un Groupe d’échanges a dès lors été organisé le 19 janvier dernier réunissant près de 25 personnes issues de 12 agglomérations du réseau. Il a débuté par un rappel par l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse de la règlementation en vigueur et des principes régissant la concertation autour de la gestion quantitative de l’eau. Montpellier Méditerranée Métropole et la Chambre d’agriculture de l’Hérault ont ensuite évoqué la mise en place d’un Schéma Eau Brute cohérent avec les besoins du territoire et la Politique Agroécologique et Alimentaire. S’en sont suivis de nombreux échanges.

La visio-conférence est disponible sur ce lien ainsi que les supports de présentation des interventions.

Prenez connaissance également des ressources Terres en villes sur la gestion qualitative de l’eau : Eau du Bassin Rennais (Terres de Sources) et Eau de Paris.

Les Conseils Généraux de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD) et de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Espaces Ruraux (CGAER) ont, de leur côté, publié récemment un document prospectif sur le sujet avec plusieurs cas d’études.