C’est le 15 janvier dernier que Monsieur Philippe Tormento, directeur général du Pôle Métropolitain, accompagné de Remy GUYOT, vice-président en charge de l’Agriculture et de l’économie agricole et Camille CITERNE, chargée de projet Economie est venu présenter la candidature du Pôle Métropolitain pour rejoindre le réseau Terres en villes. Ce territoire regroupe les métropoles de Lyon et Saint-Etienne ainsi que la Communauté d’agglomération Porte de l’Isère (CAPI), la communauté d’agglomération de Villefranche (CAVBS) et la communauté de communes de l’est lyonnais (CCEL). Il s’agit du deuxième pôle urbain après Paris (2 100 000 habitants) et compte près de 70% d’espaces ouverts où se déploie une agriculture plurielle. Espace de gouvernance partagée, le Pôle métropolitain fait l’objet d’une étude de parangonnage menée par l’équipe technique de Terres en villes sur les coopérations interterritoriales et l’animation du dialogue entre territoires en matière de stratégies agricoles et alimentaires. Un beau marchepied pour intégrer le réseau. Cette adhésion porte donc à 26 le nombre d’intercommunalités d’agglomération membres de Terres en villes.