PRESENTATION

L’urbanisation est un trait majeur du développement économique et social de la France, comme de l’ensemble des autres pays de l’Union Européenne. Elle se manifeste principalement par l’expansion des régions urbaines qui intègrent dans leur périmètre un nombre toujours plus grand d’espaces ruraux.

Cette mutation, souvent brutale, bouleverse tout autant l’espace urbain que l’espace rural, devenu périurbain. Lorsque cette mutation n’est pas organisée de manière équilibrée, la logique strictement urbaine nie les composantes de l’espace rural. Bien souvent, elle marginalise les activités rurales au seul bénéfice des activités économiques de la région urbaine, et au détriment de son cadre de vie, de son environnement, de son équilibre social et de son patrimoine culturel.

Ainsi l’agriculture, mais aussi l’activité forestière, qui mettent en valeur les plus grande part de l’espace rural, sont alors gravement perturbées : les exploitations agricoles notamment, généralement de petites structures, sont mal préparées pour affronter ce nouveau défi et finissent par disparaître.

Afin de favoriser l’émergence d’alternative à ce type de développement, plusieurs territoires se sont engagés dans la recherche d’un aménagement et d’un développement durable équilibré, qui intègre la mise en place de politiques agricoles et forestières périurbaines. Ces territoires ont décidé de se regrouper nationalement, donnant naissance le 15 juin 2000 à l’association Terres en villes.

La charte de Terres en villes est centrée sur le développement durable des territoires urbains et périurbains. Cette durabilité concerne tout aussi bien la Ville que l'Agriculture ainsi que leurs relations mutuelles.

NOS VALEURS

Fotolia_80213206_M

Terres en villes et ses membres prônent une agriculture périurbaine

  • pérenne,

  • économiquement viable et socialement vivable,

  • respectueuse du milieu naturel et du territoire,

  • prenant en compte les demandes urbaines,

  • engagée en faveur de la qualité de ses produits, de ses services et de ses pratiques.

Vegetable plantation in urban garden.

Terres en villes et ses membres prônent une agglomération soucieuse

  • d'associer l'ensemble des acteurs à la gouvernance territoriale

  • de rechercher un aménagement équilibré du territoire, garantissant la qualité de vie,

  • de préserver ses espaces agricoles, naturels et forestiers, par le choix de la densification et de la protection forte des espaces ouverts,

  • d'économiser et de préserver l'énergie,

  • de valoriser la production agricole locale sur le bassin de consommation,

  • de prendre en compte les demandes des agriculteurs.

Urban greening

Pour favoriser le dialogue entre Agriculture et Ville, Terres en villes et ses membres privilégient

  •  l'éducation des acteurs et des habitants à l'agriculture et à la ville,

  • une démarche de co-construction des politiques agricoles périurbaines - les projets agri-urbains - entre élus locaux et monde professionnel en 6 étapes. Celle-ci est également ouverte aux autres acteurs.

NOTRE DEMARCHE

Terres en villes assure la vie de la Charte par l’approfondissement régulier des six étapes de sa démarche.

schema

GOUVERNANCE

Des groupes de travail thématiques pilotent les 3 chantiers principaux. Élus et techniciens identifient les bonnes pratiques, auditionnent les experts et alimentent la réflexion.

Commission 1

Co-construction des politiques agricoles périurbaines

présidée par Paul CHARRIAU

Commission 2

Aménagement et mise en valeur des espaces agricoles, naturels et forestiers (péri-)urbains

présidée par Bernard BAUDIN et Jean-Claude LEMASSON

Commission 3

Économie agricole et gouvernance alimentaire des agglomérations

présidée par Rémy GUYOT et Christian MOREL